Intérêt de la N-acétylcystéine dans le traitement des addictions

  • Isabelle Stoces
  • Sophie Lebourgeois
  • Beatriz Ecija Schrijver
  • Alain Dervaux
  • Catherine Vilpoux
  • Mickael Naassila
Mots-clés: N-acétylcystéine, Addiction, Glutamate, Craving, Rechute

Résumé

De très nombreuses études précliniques et cliniques se sont accumulées démontrant l’efficacité de la N-acétylcystéine dans l’addiction à différentes drogues (alcool, nicotine, cannabis, cocaïne, méthamphétamine et héroïne) et l’addiction comportementale (jeu pathologique et trichotillomanie). L’objectif de cette revue est de faire le point sur les études publiées et les essais cliniques en cours afin discuter les mécanismes comportementaux et neurobiologiques relayant l’efficacité de la N-acétylcystéine dans les addictions voire les poly-addictions. De nombreuses études ont rapporté une efficacité de la N-acétylcystéine dans les addictions avec ou sans drogues. L’efficacité de la N-acétylcystéine serait relayée par la correction des dérégulations glutamatergiques induites par la consommation chronique de drogue, le glutamate jouant un rôle-clé dans les processus d’apprentissage entre les effets des drogues et les stimuli environnementaux associés aux drogues. De manière étonnante, l’efficacité de la N-acétylcystéine dans les addictions pourrait aussi être liée à ses effets anti-inflammatoires et antioxydants.

Publiée
2019-12-31
Comment citer
Stoces, I., Lebourgeois, S., Ecija Schrijver, B., Dervaux, A., Vilpoux, C., & Naassila, M. (2019). Intérêt de la N-acétylcystéine dans le traitement des addictions. Alcoologie Et Addictologie, 41(4), 308-335. Consulté à l’adresse http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/867
Rubrique
Mise au point