Alcoologie et Addictologie http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa <p>La revue de la Société Française d'Alcoologie.</p> Princeps Editions fr-CA Alcoologie et Addictologie 1620-4522 Sommaire Juin 2019 http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/802 Rédaction ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 80 81 Usage des opioïdes. Trois questions et une responsabilité partagée http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/803 Dominique Martin ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 82 83 Rôle du microbiote intestinal dans la problématique alcoolique http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/804 <p>L’addiction à l’alcool est une maladie multifactorielle complexe, impliquant des facteurs sociaux, psychologiques et biologiques. La prise en charge des patients alcoolodépendants est difficile et les traitements médicamenteux actuels ont une efficacité limitée dans le maintien de l’abstinence à long terme. De nouvelles piste thérapeutiques sont donc attendues en alcoologie. Récemment, le microbiote intestinal, un écosystème constitué de milliards de micro-organismes vivant dans notre intestin, a été reconnu comme un acteur-clé de la santé humaine. Il est connu pour réguler notre métabolisme, notre système immunitaire, mais également notre système nerveux, et donc notre comportement et notre humeur. Nos études récentes ont montré que la consommation abusive d’alcool entraînait des modifications importantes de la composition et de la fonction du microbiote intestinal. Nous avons également montré que ces altérations microbiennes étaient associées à la sévérité des symptômes de dépression, d’anxiété et d’appétence à l’alcool, suggérant ainsi l’existence d’un dialogue entre l’intestin et le cerveau. Ces résultats encouragent la recherche de nouvelles pistes thérapeutiques et/ou préventives, ciblant le microbiote intestinal, dans le traitement de la dépendance à l’alcool.</p> Philippe de Timary Sophie Leclercq Camille Amadieu Peter Stärkel Nathalie Delzenne ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 84 90 Impact neurocognitif du traitement d’entretien à la méthadone : favorable ou délétère ? Revue de littérature http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/805 <p>Introduction : une consommation chronique d’opiacés est responsable de déficits neurocognitifs, comme démontrés dans de nombreuses études. Néanmoins, l’impact neurocognitif du traitement à la méthadone (opioïde de synthèse) n’a pas reçu suffisamment d’attention. Objectifs : réaliser une revue de littérature permettant de mettre à jour et de résumer les connaissances scientifiques évaluant l’impact du traitement d’entretien à la méthadone (TEM) sur les fonctions neurocognitives. Méthodologie et résultats : la recherche a intéressé toutes les langues en utilisant la base de données PubMed. Au total, 16 études pertinentes ont été sélectionnées. La dernière mise à jour de la recherche a été réalisée le 30 juillet 2018. Plusieurs études ont permis de confirmer une altération des performances neurocognitives chez les patients sous TEM par rapport aux sujets contrôles (non-usagers) (Darke et al. 2000, Specka et al. 2002, Mintzer et al. 2002, Mazhari et al. 2015). L’abstinence est associée à une meilleure performance neurocognitive chez les sujets abstinents par rapport aux sujets sous TEM dans certaines études (Davis et al. 2002, Mintzer et al. 2005, Verdejo et al. 2005) et est insignifiante dans d’autres études (Prosser et al. 2006, Wang et al. 2011, Wang et al. 2014). La controverse continue au long court et de nouvelles recherches explorent la possibilité d’une amélioration des performances neurocognitives sous méthadone au long court. Toutefois, toutes les études se rejoignent quant à la nécessité de faire preuve de prudence lors de l’interprétation des résultats en raison des limites méthodologiques. Conclusion : ainsi, la littérature est limitée et les résultats restent controversés. Les efforts déployés pour relever les défis méthodologiques permettront de réaliser des études futures plus pertinentes.</p> Bouchra Hallab Omar Battas Meriem El Yazaji ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 91 98 Morphiniques : points essentiels de pharmacologie http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/807 <p>Antalgiques, traitements de substitution, antidote de l’overdose, les morphiniques sont nombreux et d’indications variées. Leur pharmacologie est complexe et très probablement non encore complètement élucidée. Les voies nociceptives, les récepteurs mu, les agonistes, les agonistes-antagonistes, des notions théoriques parfois comme un lointain souvenir, mais qui font pourtant la pratique médicale courante. De la morphine ou gold standard dont l’affinité pour les récepteurs opioïdes de type mu est 1 000 fois supérieure à celle vis-à-vis des types kappa ou delta, au carfentanil dont la puissance, 10 000 fois supérieure à celle de la morphine, en fait un médicament à usage strictement vétérinaire, il s’agit ici de mieux comprendre le mode d’action des principaux opioïdes actuellement préoccupants en termes de santé publique, d’en définir les points pharmacologiques essentiels et ainsi mieux appréhender les risques au court ou au long terme de leurs usages, qu’ils soient thérapeutiques ou non. L’objectif est d’optimiser la prise en charge des patients et réduire les risques et dommages chez les usagers.</p> Maude Marillier Jean-Michel Gaulier ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 99 111 Morphiniques : surdosage et gestion de l’urgence http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/808 <p>Les intoxications par les opioïdes représentent un risque majeur pour la santé publique partout dans le monde. Depuis les années 2000, surtout aux États-Unis, il est observé une explosion des overdoses aux opioïdes jusqu’au décès. Aujourd’hui, il existe des modifications des comportements de la part des utilisateurs avec l’apparition de nouveaux produits plus puissants et synthétiques. Le traitement de l’overdose repose sur l’antagonisation par la naloxone. Plusieurs points concernant cet antidote restent débattus, notamment la voie d’administration, la dose administrée, l’indication de renouveler l’administration en l’absence d’efficacité et l’indication d’une hospitalisation après antagonisation du patient victime d’overdose. L’objectif de cette revue est de faire la synthèse de la prise en charge du patient victime d’overdose aux opioïdes depuis la phase pré-hospitalière jusqu’à la sortie d’hospitalisation en exposant les différentes étapes de façon chronologique. De plus, les intoxications accidentelles plus fréquentes chez les enfants sont abordées.</p> Nicolas Franchitto ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 112 121 Qu’apportent l’addictovigilance et la pharmacovigilance des opioïdes aux cliniciens ? Addictologie et addictovigilance : même combat ! http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/809 <p>Lors de la rencontre entre une personne et une substance addictogène, médicamenteuse ou non, il est nécessaire d’évaluer les différents facteurs influant sur cette interaction ; l’addictovigilance est la vigilance des substances qui induisent une addiction comme la pharmacovigilance est celle des effets indésirables des médicaments, à dose thérapeutique. Les professionnels de santé peuvent bénéficier de regards croisés sur cette problématique très évolutive pour anticiper les crises sanitaires. La variété des circonstances cliniques d’addiction aux opioïdes, de la codéine au carfentanil, l’importance croissante des addictions primaires aux opioïdes médicamenteux et l’émergence des nouveaux produits de synthèse (NPS) prouvent, si besoin était, la nécessité de rassembler et évaluer les informations provenant d’horizons multiples. Le réseau français d’addictovigilance transmet ces données issues de différents professionnels de santé. La description de quelques circonstances cliniques (complications cutanées après mésusage intraveineux d’un opioïde ; hypoglycémie et agoniste μ...) peut montrer l’intérêt pour les cliniciens d’échanger sur les conséquences de l’interaction patient-substance. L’évaluation des cas de décès en France associés, notamment, aux opioïdes (Décès en relation avec l’abus de médicaments et de substances ou DRAMES ; Décès toxiques par antalgiques ou DTA) est indispensable : elle permet de rendre compte des évolutions de la mortalité dans des circonstances très diverses : abus de codéine – “purple drank” – chez des adolescents “naïfs”, addiction aux opioïdes licites ou illicites, dépendance primaire aux médicaments opioïdes chez des douloureux : la prévention justifie l’absolue nécessité d’une grande disponibilité de la naloxone. Grâce à la notification de cas cliniques et à la participation à différentes enquêtes auprès des patients et des usagers, il est possible, en retour, d’informer sur les risques de ces substances et de proposer des mesures diverses de prévention. Les professionnels de santé doivent être remerciés pour leur participation croissante à cette activité indispensable de santé publique.</p> Michel Mallaret Réseau Français d’Addictovigilance ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 122 132 Douleur, opioïdes et addiction : retour vers le futur ? http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/810 <p>L’accroissement des mésusages de médicaments opioïdes en France se traduit par une augmentation des complications addictives, des hospitalisations et des décès par overdose, dans des publics très différents de la clientèle habituelle des centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). Cette évolution rappelle que la question des addictions aux opioïdes ne se limite pas à la seule figure emblématique du “junky” rebelle des années 1970. À partir d’une étude de cas et d’un retour sur l’émergence des dépendances aux opioïdes au XIX e siècle dans des publics assez similaires à ceux d’aujourd’hui, une réflexion est développée sur la complexité de l’objet “drogue”, à la fois médicament et poison, et sur la nécessité de comprendre le concept d’addiction dans sa double dimension de dépendance physiologique et de craving. Elle invite à sortir de l’approche clivée entre les “bons” médicaments opioïdes et les “mauvaises” drogues opioïdes, entre les “patients” douloureux chroniques et les “toxicomanes”, pour privilégier une approche globale, évaluant et prenant en compte les vulnérabilités psychosociales pour proposer des prises en charge n’excluant évidemment pas l’emploi de médicaments opioïdes mais ne s’y réduisant pas.</p> Jean-Michel Delile Jean-Pierre Couteron ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 133 144 13e congrès international d’addictologie de l’Albatros. Les addictions : un défi pour la société, la science et la politique http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/812 Albatros ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 145 149 Alcool, autres drogues et santé : connaissances scientifiques actuelles http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/813 Jean-Bernard Daeppen ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 150 153 Journées de la SFA 14-15 mars 2019, Amiens. E-santé, innovations technologiques et addictologie : enjeux et expériences http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/814 Société Française d'Alcoologie ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 154 163 Assemblée Générale - Prix Veissière - Groupes - Adhésion - Nouveaux membres http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/815 Société Française d'Alcoologie ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 164 171 Annonces http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/816 Rédaction ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 172 172 Thèses et mémoires - Livres - Enseignement - Agenda http://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/817 Rédaction ##submission.copyrightStatement## 2019-06-30 2019-06-30 41 2 173 181