https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/issue/feed Alcoologie et Addictologie 2020-06-24T12:20:52+02:00 Pr Amine Benyamina revue@larbredecomm.fr Open Journal Systems <p>La revue de la Société Française d'Alcoologie.</p> https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/878 Sommaire Mars 2020 2020-06-16T20:36:29+02:00 Rédaction revue@larbredecomm.fr 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/879 Un langage non stigmatisant, scientifique et précis, au bénéfice de nos patients 2020-06-16T20:38:57+02:00 Jean-Bernard Daeppen revue@larbredecomm.fr 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/880 L’engagement féminin antialcoolique suisse au tournant du XX e siècle 2020-06-16T20:45:11+02:00 Audrey Bonvin audrey.bonvin@unifr.ch <p>Deux ligues antialcooliques suisses furent fondées respectivement en 1899 et 1902 : la Ligue des Femmes Suisses contre l’Alcoolisme et la Ligue Suisse des Femmes Abstinentes. Malgré leur longévité, ces deux ligues suisses sont peu présentes dans l’historiographie de l’antialcoolisme, consacrée majoritairement à des associations dont les figures de proue furent masculines. Pourtant, les actions des Suissesses, dont le discours oscilla entre promotion de modération ou d’abstinence de la consommation de boissons alcoolisées, furent variées et d’ampleur surprenante. Loin de se cantonner à la protection de l’enfance, elles touchèrent autant à des secteurs plus politiques avec des pétitions visant à sensibiliser l’opinion publique aux effets néfastes de l’alcool et la production de littérature, tout en étant ancrées au cœur d’un réseau féminin international, collaborant même avec l’Union Chrétienne Mondiale des Femmes Abstinentes. Notre contribution se penche sur la thématique des femmes engagées dans la cause de l’antialcoolisme<br>helvétique avec une focale sur la Suisse romande grâce au dépouillement d’archives suisses, américaines et anglaises. La démarche permet de dévoiler à la fois leur réseau, l’identité des actrices qui composèrent ce mouvement, ainsi que de donner un aperçu de leurs activités dans la période d’avant-guerre. Ce procédé permet également de repenser le lien encore trop récurrent entre antialcoolisme et conservatisme.</p> 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/881 Accès aux médicaments contenant des substances psychoactives placées sous contrôle international. Recommandations en faveur d’une terminologie neutre, précise et respectueuse 2020-06-23T23:58:37+02:00 Willem Scholten Olivier.Simon@chuv.ch Olivier Simon Olivier.Simon@chuv.ch Icro Maremmani Olivier.Simon@chuv.ch Chris Wells Olivier.Simon@chuv.ch John F. Kelly Olivier.Simon@chuv.ch Robert Hämmig Olivier.Simon@chuv.ch Lukas Radbruch Olivier.Simon@chuv.ch <p>Les sociétés professionnelles European Pain Federation, International Association for Hospice and Palliative Care, International Doctors for Healthier Drug Policies, World Federation for the Treatment of Opioid Dependence, Collège Romand de Médecine de l’Addiction et Société Suisse de Médecine de l’Addiction ont invité les revues médicales à s’assurer que leurs auteur·e·s recourent à une terminologie neutre, précise et respectueuse quand il est question de l’usage de substances psychoactives. Il a déjà été démontré que le langage peut favoriser la stigmatisation et que la stigmatisation peut décourager les demandes de soin et affaiblir les politiques sociales et de santé publique. Dès lors, l’objectif d’utiliser une terminologie appropriée, épurée des mots qui véhiculent des connotations négatives, devrait s’étendre à toutes les personnes à qui l’on prescrit des médicaments contenant des substances psychoactives placées sous contrôle international (médicaments sous contrôle). Il faudrait éviter aussi de se focaliser exclusivement sur quelques termes et les seules communications médicales. La convenance d’un mot n’est pas absolue et varie de fait d’une culture et d’une région à une autre et au fil du temps ; c’est pourquoi il importe à chaque communauté linguistique qu’elle établisse son propre consensus sur ce qui est “neutre”,<br>“précis” et “respectueux”. Nous avons identifié 23 termes problématiques – nous suggérons d’en éviter la plupart – et proposé pour chacun d’eux une ou plusieurs alternatives. L’usage d’un langage approprié améliore la qualité scientifique des publications. Il contribue au meilleur traitement dans le cadre de politiques gouvernementales sur les substances psychoactives fondées sur les connaissances les plus récentes.</p> 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/882 Les addictions au Maroc : état des lieux 2020-06-22T22:51:15+02:00 Ismail Rammouz i.rammouz@uiz.ac.ma Soumaya Rachidi i.rammouz@uiz.ac.ma Zouhair Sidki i.rammouz@uiz.ac.ma Rachid Aalouane i.rammouz@uiz.ac.ma <p>Le Maroc se situe dans la moyenne mondiale d’usage de drogues, avec une prévalence sur la vie entière d’usage de substances psychoactives de 4,1 %. Les instances ministérielles marocaines se sont impliquées tôt dans le mouvement mondial dans la lutte contre les drogues, et il y a eu une participation assez importante dans l’élaboration des enquêtes épidémiologiques dans la population générale et chez les jeunes, et aussi dans la création des services de soins ambulatoires et résidentiels. Ces derniers, quoiqu’ils soient peu nombreux, ont commencé leurs activités depuis la fin des années 1990. Le Maroc a été le troisième pays musulman à adopter la politique de réduction des risques parmi les personnes qui s’injectent des drogues en 2007 et à introduire le traitement par agonistes opioïdes en 2010. Une politique globale et intégrée a impliqué aussi bien les professionnels de soins que les organisations de la société civile dans le processus de prise en charge des troubles addictifs et de la prévention combinée des risques d’infection au sida, à l’hépatite C et à la tuberculose. Des formations universitaires d’addictologie et des programmes de renforcement des capacités des associations thématiques et des pairs aidants ont également pu être instaurées. Des insuffisances sont encore bien notées, sur les plans des ressources humaines qualifiées, de la généralisation des structures de soins sur tout le territoire marocain ou à certaines populations bien ciblées vulnérables telles que les femmes, les jeunes, les détenus et les migrants... Le plan stratégique national de prévention et de prise en charge des troubles addictifs, adopté le 18 janvier 2018 par la Direction de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies du Ministère de la santé, est venu pour répondre à ces insuffisances et dresser un plan de travail dans le traitement et la prévention des addictions au Maroc.</p> 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/883 Buprénorphine au Liban : pratiques et enjeux 2020-06-22T22:52:34+02:00 Ramzi Haddad ramzi.hadd@gmail.com <p>L’autorisation de mise sur le marché (AMM) au Liban de la buprénorphine comme traitement agoniste opiacé (TAO) s’est faite en 2011 après un processus entamé par la société civile en partenariat avec des instances gouvernementales et internationales. Le Gouvernement libanais a mis en place un protocole national pour les TAO dont certains paramètres devraient être revus et débattus, huit ans après l’introduction de la buprénorphine. De même, certains enjeux primordiaux tels que l’accessibilité aux centres de traitement, le coût de ces traitements, le mésusage et le détournement de la buprénorphine restent des facteurs limitants qui nécessitent une connaissance et une prise en charge meilleures. L’introduction de la buprénorphine au Liban constitue une percée majeure pour le Liban et pour toute la région du Moyen-Orient dans la prise en charge de l’usage des opiacés et dans la politique des addictions de façon globale. Des échanges avec les pays partageant des mentalités et une culture communes avec le Liban seraient importants pour discuter les spécificités qui seraient propres à cette région du monde.</p> 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/884 Nouvelle loi suisse sur les jeux d’argent : incidences pour la prévention 2020-06-24T12:20:52+02:00 Olivier Simon olivier.simon@chuv.ch Fabio Peduzzi olivier.simon@chuv.ch Jean-Félix Savary Olivier.Simon@chuv.ch Emilien Jeannot Olivier.Simon@chuv.ch <p>En 2018, la Suisse s’est dotée d’une nouvelle loi sur les jeux d’argent. La prévention y repose sur deux mécanismes : l’obligation préexistante de l’opérateur de détecter et d’exclure les personnes les plus à risque, et l’obligation pour les cantons de mettre en œuvre une taxe de prévention assise sur le revenu des jeux. Le domaine des jeux d’argent en Suisse présente une régulation complexe, avec un maillage institutionnel fédéral et cantonal, de droit public et de droit privé. Les principaux acteurs regroupent les opérateurs, les régulateurs, les autres services de l’État (dont finances, police, santé), la prévention et le traitement, les joueurs et les bénéficiaires des revenus générés. Un modèle d’évaluation de l’impact de cette nouvelle loi devrait comporter des indicateurs de résultats traitant la suicidalité, le surendettement, la qualité de vie des joueurs et de leurs proches, ainsi que les coûts sociaux. Les indicateurs de moyens devraient couvrir la prévention par les opérateurs, la prévention externe aux opérateurs et les lieux d’aide et de soins. Les indicateurs de processus devraient notamment comprendre la santé et la situation sociale des joueurs problématiques, les connaissances du public et des professionnels, ainsi que la part des joueurs excessifs au sein des recettes dérivées des jeux.</p> 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/885 Quelques aspects éthiques du trouble de l’usage de l’alcool. Point de vue du Liban 2020-06-22T22:54:53+02:00 Sami Richa samiric@idm.net.lb <p>Les principaux enjeux éthiques dans le trouble de l’usage de l’alcool tournent autour de la stigmatisation qui se pose dans toutes les problématiques de substances, de la relation soignant-soigné qui régit la rencontre entre un malade et un soignant, de la question du dépistage qui peut poser problème dans certains cas et du sens de la souffrance générée par cette condition. Sans prétendre être exhaustif, nous présenterons un rapide survol de ces questions d’un point de vue du Liban.</p> 2020-06-16T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/886 Coronavirus : l’hospitalisation de jour d’addictologie se réinvente en temps de confinement 2020-06-22T22:56:02+02:00 Romain Gomet romain.gomet@aphp.fr Charlotte Souchet romain.gomet@aphp.fr Mathilde Le Mouellic romain.gomet@aphp.fr Ahmed Maafa romain.gomet@aphp.fr Alexandra Labey romain.gomet@aphp.fr Koléa Sanou romain.gomet@aphp.fr Marie-Christine Iseni romain.gomet@aphp.fr Jean-Baptiste Trabut romain.gomet@aphp.fr <p>La pandémie due au coronavirus a entraîné la mise en place de mesures de confinement en France. Ce contexte est susceptible d’impacter psychologiquement les patients présentant une addiction et d’entraîner une majoration de certaines conduites addictives. Des sevrages forcés dus à des difficultés d’obtention de stupéfiants sont également à craindre. Afin de limiter le risque de propagation virale, l’hôpital de jour d’addictologie d’Albert Chenevier à Créteil a dû fermer ses portes. L’organi- sation des soins a été modifiée afin de renforcer la prise en charge individuelle à distance. Notre équipe pluridisciplinaire multiplie les initiatives afin de renforcer l’accompagnement des patients durant cette période (téléconsultations, programmes d’activité physique, newsletters, etc.). Un mois après le début du confinement et la fermeture de notre unité, aucun perdu de vue n’est à déplorer et la majorité des patients (81%) maintient l’abstinence. Les interventions proposées semblent satisfaire et aider efficacement les patients à traverser cette période difficile. Une évaluation à la fin du confinement pourra confirmer cette tendance encourageante. Cette expérience pourrait offrir à terme des perspectives quant aux prises en charge des patients les plus isolés.</p> 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/887 La prévention est l’affaire de tous. Quelques réflexions inspirées par l’épidémie d’une maladie infectieuse aiguë sur la prévention d’un mal chronique 2020-06-16T21:42:50+02:00 Michel Craplet revue@larbredecomm.fr 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/888 13 e congrès national de la Société francophone de tabacologie. Tous égaux face au tabac ? 2020-06-21T23:43:07+02:00 Société Francophone de Tabacologie revue@larbredecomm.fr 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/889 Alcool, autres drogues et santé : connaissances scientifiques actuelles 2020-06-21T23:46:19+02:00 Jean-Bernard Daeppen revue@larbredecomm.fr 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/890 Journées de la SFA 2021 - Adhésion 2020-06-22T22:38:38+02:00 Société Française d'Alcoologie revue@larbredecomm.fr 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/891 Annonces 2020-06-22T22:40:24+02:00 Rédaction revue@larbredecomm.fr 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/892 Thèses et mémoires - Livres - Agenda 2020-06-22T22:41:46+02:00 Rédaction revue@larbredecomm.fr 2020-06-15T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement##