Alcoologie et Addictologie https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa <p>La revue de la Société Française d'Alcoologie.</p> fr-CA revue@larbredecomm.fr (Pr Amine Benyamina) revue@larbredecomm.fr (Véronique Mafféo) Mon, 25 Mar 2019 09:44:20 +0100 OJS 3.1.1.1 http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss 60 Sommaire Mars 2019 https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/787 Rédaction ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/787 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Installer les nouveaux repères de consommation d’alcool pour en réduire les risques en France https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/789 François Bourdillon, Jean-Claude Desenclos, Viêt Nguyen Thanh ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/789 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Place de l’abstinence et de la consommation contrôlée dans le parcours des patients ayant un trouble sévère de l’usage de l’alcool https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/790 <p>Introduction : l’abstinence a longtemps été considérée comme l’unique objectif de soin des patients alcoolodépendants. Les dernières recommandations valorisent la consommation contrôlée dans un but de réduction des risques et des dommages. Quelle vision portent les personnes alcoolodépendantes sur ce nouveau paradigme de l’offre de soins ? Méthode : étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de 11 patients alcoolodépendants. L’objectif principal était d’explorer leur vécu sur l’abstinence et la consommation contrôlée. Résultats : l’abstinence est un idéal permettant d’apporter un sentiment relatif de liberté, de bien-être, améliorant les relations et activités. Sa mise en application est difficile. La consommation contrôlée constitue un compromis adapté aux personnes en échec ou non prêtes à l’abstinence. Sa mise en place est plus facile. On constate une amélioration du bien-être, des activités, du relationnel. Le craving est décrit comme plus durable et la consommation contrôlée ne permet pas de tourner la page. Discussion : si l’abstinence est idéale, la consommation contrôlée est un objectif pragmatique, répondant aux recommandations d’amélioration de la qualité de vie et de réduction de la morbi- mortalité. Certains facteurs qui influencent le choix de l’un ou l’autre objectif peuvent être définis, mais ce choix s’intègre dans un processus de changement propre à chaque patient.</p> Clémence Vasseur, Yves Montariol, François Pétrègne, Benoît Fleury, Philippe Castera ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/790 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Recours aux urgences pour usage de substances illicites https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/792 <p>Contexte : l’usage de drogues dans la population française a augmenté durant la décennie 2005-2014. L’objectif de cette étude est de décrire les recours aux urgences en lien avec l’usage de drogues dans une optique de surveillance des conséquences des usages de drogues. Méthode : l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies a exploité les données du réseau OSCOUR ® (Organisation de la surveillance coordonnée des urgences) de 2008 à 2015. Ces données sont les résumés de passage aux urgences issus du dossier médical informatisé du patient constitué lors de son passage aux urgences. Résultats : en 2015, les passages aux urgences en lien avec l’usage de drogues (PULUD), au nombre de 13 161, représentent 1,0 ‰ des recours aux urgences toutes causes confondues. La population concernée est jeune, trentenaire, masculine dans les trois quarts des cas. Entre 2008 et 2015, la part des 25-44 ans a diminué, tandis que la proportion des individus plus jeunes et celle des plus âgés ont augmenté. À l’issue du passage aux urgences, 39 % des individus ont été hospitalisés et 61 % sont retournés à leur domicile. Le cannabis est le produit le plus souvent en cause dans les PULUD en 2015. Il a progressé et a dépassé depuis 2012 les opiacés dont l’implication a diminué. La cocaïne arrive en troisième position. Discussion : la France se distingue des États-Unis, où la cocaïne arrive en tête des substances impliquées dans les PULUD, et de l’Europe, où l’héroïne est en première position. Le nombre de PULUD rapporté à la population est nettement moindre en France qu’aux États-Unis.</p> Anne-Claire Brisacier ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/792 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Trouble de stress post-traumatique et trouble de l’usage de substance. État des lieux des connaissances https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/791 <p>Si les données épidémiologiques établissent largement le lien de comorbidité entre le trouble de stress post-traumatique (TSPT) et le trouble de l’usage de substance (TUS), force est de constater qu’il est très insuffisamment pris en compte dans la pratique clinique. Pourtant, la prévalence est importante (26 à 52 %), et les patients présentent des symptômes plus sévères, ainsi qu’un taux de rechute sensiblement plus élevé. Les recherches mettent en évidence, d’une part, le rôle majeur des violences subies dans l’étiologie de ces deux troubles et, d’autre part, une prévalence élevée du TSPT complexe qui résulte de traumatismes sévères et répétés, intervenant à un moment-clé du développement, chez les usagers de substance. Les études publiées soulignent les intrications négatives que ces troubles entretiennent lorsqu’ils apparaissent de manière concomitante. Il semble donc nécessaire de rassembler les données épidémiologiques, étiologiques et thérapeutiques concernant l’association de ces deux troubles afin de sensibiliser les cliniciens à la complexité de la prise en charge et aux nouveaux traitements disponibles. Bien qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de consensus sur “un guide de bonnes pratiques” concernant le traitement de cette comorbidité, la littérature préconise son évaluation systématique et l’utilisation d’une approche thérapeutique intégrative associant les thérapies de référence du TSPT et du TUS.</p> Pauline Bellet, Isabelle Varescon ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/791 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Perspectives psychanalytiques de l’addiction. Réflexions cliniques https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/793 <p>La pratique de la psychothérapie psychanalytique auprès de patients dépendants occupe une place non négligeable aux côtés d’autres formes de thérapies. Forte de ses références théoriques introduites par S. Freud puis élaborées par d’autres psychanalystes, elle introduit les notions d’auto-érotisme, d’incorporation et de carences introjectives comme prémices de la pathologie addictive. Remplaçant la fonction maternelle primaire manquante, l’objet addictif vient éteindre la tension psychique menaçante éprouvée par le sujet. À cet égard, le recours au référentiel psychanalytique permet de repenser l’investissement des représentations mentales et le recours au symbolique comme voie thérapeutique.</p> Raphaele Goujat ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/793 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Addictions sexuelles, trouble hypersexualité, comportements sexuels compulsifs. Un état des lieux https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/794 <p>Différents termes ont été utilisés pour décrire le comportement sexuel addictif : perte de contrôle sexuel, trouble sexuel compulsif, addiction sexuelle, trouble hypersexualité. L’addiction sexuelle se caractérise, d’une part, par l’impossibilité répétée de contrôler un comportement sexuel visant à procurer du plaisir ou à lutter contre une sensation de malaise intérieur et, d’autre part, par la poursuite de ce comportement en dépit de la connaissance de ses conséquences négatives sur les plans physique, psychologique et social. Le trouble addictif sexuel est plus présent à la fin de l’adolescence et à l’âge adulte jeune. Plus fréquent chez les hommes que chez les femmes, cette pathologie évolue selon un cycle clinique qui est relativement similaire à celui de l’addiction à des substances psychoactives. Cette pathologie liée au sexe peut être définie comme un syndrome clinique qui se caractérise par l’expression excessive de pulsions, de fantasmes et de comportements sexuels qui sont récurrents, intenses, et qui vont interférer à différents niveaux dans la vie quotidienne du sujet. Il existe différentes formes cliniques d’addiction sexuelle. Les conséquences et les comorbidités psychiatriques, somatiques et addictologiques sont importantes. L’approche thérapeutique de ce trouble doit combiner traitements pharmacologiques et psychothérapies.</p> Laurent Karila, Marianne Hermand, Sarah Coscas, Amine Benyamina ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/794 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Éliminer l’infection par le virus de l’hépatite C. Construire un parcours de soins coordonnés addictologues- hépatogastroentérologues pour les patients addicts. Parcours adapté aux besoins de chaque patient https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/796 Groupe de travail FFA et AFEF ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/796 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 12e congrès national de la Société francophone de tabacologie. La tabacologie au cœur de la santé. 29-30 novembre 2018, Montpellier https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/797 Société Francophone de Tabacologie ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/797 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Alcool, autres drogues et santé : connaissances scientifiques actuelles https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/798 Jean-Bernard Daeppen ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/798 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Journées de la SFA 2019 - Groupes - Adhésion https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/799 Société Française d'Alcoologie ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/799 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Annonces https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/800 Société Française d'Alcoologie ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/800 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100 Livres – Agenda https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/801 Société Française d'Alcoologie ##submission.copyrightStatement## https://www.alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/801 Fri, 22 Mar 2019 00:00:00 +0100